Fondé par les Cordeliers au début du XVème, il ne reste plus de ce lieu que quelques ruines visibles uniquement lors des journées du patrimoine.Les Cordeliers ou Frères mineurs s’établissent à Clisson en 1410 grâce à Marguerite de Clisson, comtesse de Penthièvre, fille du Connétable, en exécution du testament de son père.Les moines vivaient d’aumônes et d’honoraires de messe. L’église se composait d’une grande nef et d’un bas-côté. Le couvent, parallèle à l’église, était relié à celle-ci par deux ailes, pour former la cour intérieure du cloître.

Les moines n’étaient pas nombreux. Leurs offices étaient publics uniquement le premier dimanche du mois.

En 1790, le couvent devient un centre administratif. Il est incendié et détruit en 1793 et 1794 lors des guerres de Vendée.

Il ne subsiste alors qu’une partie de la façade de la chapelle et une porte ornée de moulures du XVIème siècle, surmontée d’un cintre en tuffeau du XVIIème siècle. Le cintre supporte une niche dans laquelle se trouve une statue de sainte Bonaventure, vénérée par les mères de famille.

L’enclos des Cordeliers est désormais une propriété privée. Derrière le grand portail, sont conservées également quelques belles arcades gothiques de l’ancien cloître.